Noël sur la banquise

Au pays des Esquimaux, c’est la longue nuit de l’hiver : le soleil ne se montrera plus jusqu’au printemps. Dans leur petite maison sur la banquise, Anuuk et ses parents attendent le retour de la lumière et la n du grand froid. Mais, comme tous les enfants de la terre, Anuuk attend surtout Noël ! Au milieu de l’hiver, elle demande à ses parents :

– C’est dans combien de jours, Noël ?
Son père réfléchit.
– Dans vingt jours... ou quinze. Ou peut-être dix... Anuuk ouvre de grands yeux étonnés.
Sa maman dit :
– On ne sait plus très bien compter les jours quand c’est tout le temps la nuit, Anuuk.

Anuuk voit bien que ses parents ne plaisantent pas. Pour de vrai, ils ne savent plus quel jour on est ! Elle a envie de pleurer. Et si Noël passait sans qu’on s’en aperçoive ? Son papa n’aime pas la voir triste.

– J’ai une idée, dit-il. Couvre-toi bien et suis-moi dehors. Chaudement emmitouflés, ils sortent dans le vent glacial. Le papa d’Anuuk lève la tête vers les étoiles.
– Ciel ! Ciel ! appelle-t-il. Préviens-nous, s’il te plaît, quand ce sera Noël !

Le temps passe. Beaucoup de temps. Anuuk joue, Anuuk mange, Anuuk dort. Son papa sort souvent de la maison pour guetter le ciel.
Mais il reste noir et silencieux.
Et puis, un jour...

– Anuuk ! Anuuk ! appelle son papa.
Anuuk et sa maman courent à la fenêtre : de grandes lumières dansent dans le ciel. Du violet, du rose, du jaune, du blanc et du vert éclairent la nuit. C’est tellement beau ! – C’est une aurore polaire ! s’exclame sa maman.
– Je t’avais bien dit que le ciel nous préviendrait, ajoute son papa.
C’est Noël !
– JOYEUX NOËL ! s’écrie Anuuk en embrassant ses parents.

 

Auteur : Charlotte Grossetête

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×