Être stable c'est la capacité à rester imperturbable face aux circonstances adverses pour trouver en soi-même les ressources et l'intelligence d'agir de façon juste et
appropriée.

Mais en aucun cas il s'agit d'être dur avec soi-même ou inflexible, cette attitude témoigne quant à elle d'une rigidité d'esprit et d'un profond manque de discernement très souvent sous-tendu par une peur non reconnue.

En réalité la vraie maîtrise de soi est un subtil mélange de fermeté d'âme et de souplesse d'esprit, une capacité à être ouvert tout en demeurant stable.

Parce que si vous voulez atteindre vos objectifs quels qu'ils soient il est aussi indispensable d'être maître de soi que d'être déterminé.

La question que me posent souvent les gens est : "Est-ce qu'en devenant plus maître de moi je ne vais pas perdre en spontanéité ?"

C'est là où justement vous confondez « contrôle de soi » et « maîtrise de ses capacités ».

C'est exactement la même différence qu'il peut y avoir entre dominer un cheval et l'apprivoiser.

La maîtrise de soi comme je l'ai dit avant laisse à votre esprit  l'ouverture dont il a besoin pour manifester sa créativité et sa spontanéité.

À l'opposé, un esprit non canalisé dépense toute son énergie inutilement et inefficacement, tandis qu'un esprit trop contrôlé restreint son champ de conscience et donc se limite.

Mais comment acquérir cette stabilité et cette maîtrise de soi ?

Je vous explique ça demain en détail, surveillez bien votre boîte mail

Prochaine leçon : le "moteur" indispensable pour réaliser vos projets

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau